• TOP
  • 旅 Voyages

番組紹介 Présentation de l’émission

旅 Voyages

「横浜開港160周年」開港後の日本を支えたハマっ子たち

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

  • Shinkawa Yua

 

Avec ses 3,7 millions d'habitants, la ville de Yokohama fête les 160 ans de l'ouverture de son port. Depuis, de nombreux étrangers s'y sont installés et elle bénéficie de riches échanges culturels... Alors qu'à la fin du 18e siècle, elle n'était encore qu'un tout petit village de pêcheurs ! Comment s'est-elle développée ? Dans les coulisses de son histoire se cachent des personnages historiques qui ont au fil du temps contribué à à son évolution.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

Point "Esprit" à ne pas manquer 1 :

Il y a 160 ans, Yokohama n'était qu'un petit village d'une centaine de maisons

Aujourd'hui, la ville accueille plus de 3,4 millions de visiteurs par an. Pourtant, il y a encore 160 ans, lors de la réouverture du pays, elle n'était qu'un petit village de pêcheurs... Comment est-elle devenue une ville aussi distinguée ? C'est ce que nous allons découvrir dans cette émission.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son portYokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 2 :

Pourquoi Yokohama a été choisie pour être le port d'ouverture sur le monde

En 1853, l'arrivée de Matthew Calbraith Perry au Japon provoque l'ouverture du Japon, qui avait arrêté tout échange international. Mais pourquoi Yokohama a-t-elle été choisie ? En réalité, la mer devant la ville est profonde, ce qui permet aux navires étrangers d'entrer facilement dans le port. Pourtant, de l'autre côté de la baie, la ville de Kanagawa-shuku est florissante. Les anglais et les américains demandent donc à en faire un espace international... Cependant, c'est un haut lieu de passage des daimyô et des nobles qui empruntent la route « Tôkaidô », et le shogunat préfère éviter les risques. C'est donc Yokohama qui a été choisie pour devenir une ville internationale.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3 :

Bashamichi, un point de rencontre culturel

Signifiant littéralement « voie des carrioles », Bashamichi tire son nom des carrioles des étrangers tirées par des chevaux. C'est un endroit où sont nées de nombreuses nouveautés culturelles japonaises modernes : des allées plantées d'arbres et les crèmes glacées en sont quelques exemples.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son portYokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4 :

Nakagawa Kahei lance la production de glace au Japon

A la fin du 19e siècle, la crème glacée est un produit de luxe. Une boule pouvait en effet coûter jusqu'à l'équivalent de 75 euros. En l'absence de techniques permettant la production ou le transport de glace au Japon, on utilisait de la glace naturelle provenant de Boston aux Etats-Unis. C'est dans ce contexte que Nakagawa Kahei, investissant sa fortune personnelle, trouve le moyen d'utiliser et de transporter en bateau la glace de Hokkaidô. En 1869, sa glace vient remplacer celle de Boston et ainsi, la glace de Hakodate se vend beaucoup moins cher et se popularise.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son portYokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5 :

Yokohama, ville d'avant-garde

Aujourd'hui, la ville est connue pour avoir une longueur d'avance. C'est là par exemple que les premiers commerce de savon naissent, et que les japonais encore peu habitués à se laver prennent goût pour l'hygiène. C'est aussi à Yokohama qu'on voit les premiers pousse-pousse, ainsi que des vélos de location ; qu'on prend l'habitude de manger de la viande de bœuf, autrefois rare et chère. La ville acquiert la réputation d'être un bon endroit pour sortir manger. Cela correspond d'ailleurs à un statut social.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 6 :

La naissance des pâtes à la napolitaine et du gratin de fruits de mer

Après la 2e guerre mondiale, c'est un nouveau départ pour le Japon. L'hôtel New Grand, fondé en 1927, accueille MacArthur et de nombreux soldats américains. Le chef du restaurant de l'hôtel, les observe en train de manger des pâtes au ketchup et a l'idée de leur proposer une recette avec de l'huile d'olive et des tomates fraîches qui sera l'ancêtre des actuels spaghettis à la napolitaine. Saly Weil y invente également le gratin de fruits de mer pour les voyageurs fourbus. Yokohama est la terre de naissance de nombreux plats aimés des japonais.

 

Yokohama, 160 ans après l'ouverture de son port

 

Next notice

Une influenceuse chinoise redécouvre le Japon

 

Une influenceuse chinoise redécouvre le Japon

 

Contact

● Yokohama Akarenga-sôko

● Musée de l'ouverture du port de Yokohama

● Janomeya, restaurant de fondue de bœuf shabu-shabu

● Hôtel New Grand

アーカイブ

page top