• TOP
  • 旅 Voyages

番組紹介 Présentation de l’émission

旅 Voyages

Souvenirs de voyage de Tokyo et de Yokohama qu’aimait Chaplin, le roi de la comédie

Charlie Chaplin est né en 1889 à Londres.
Avec son chapeau, sa petite moustache, son pantalon trop large, sa canne, ses pantomimes caractéristiques et son expressivité impressionnante, ce personnage connu de tous est devenu le roi de la comédie dans le monde entier.
Il était tellement attiré par le Japon qu’il y est venu 4 fois !
Dans l’émission, nous vous présenterons le Tokyo et le Yokohama, que Chaplin appréciait beaucoup...

Le 14 mai 1932, Chaplin, qui est déjà une grande star, se rend au Japon, la dernière étape de son tour du monde.
Il arrive en bateau, au port de Kobe...
Après avoir pris un train express, il arrive enfin à la gare de Tokyo.
Une foule de 40000 personnes était là, pour essayer d’apercevoir la silhouette du roi de la comédie.
Ce fut la folie !
10 minutes lui ont été nécessaires pour franchir les quelque 30 mètres qui le séparaient de sa voiture.

Une fois arrivé à Tokyo, il se dirige vers l’Imperial Hotel.
Sur le chemin, il aperçoit le palais impérial à travers les vitres de la voiture.
Il paraîtrait que Chaplin soit descendu au Seimon Tetsubashi, le pont de l’entrée principale, puis ait fait face au palais, avant de s'incliner respectueusement.
Ce palace privé, fondé en 1890 pour accueillir des hôtes étrangers, est le précurseur des hôtels modernes au Japon.
Pendant toute la durée de son séjour, un grand nombre de fans affluaient dans l’hôtel.
Et pourtant, c’était là que Chaplin se rendait systématiquement lors de ses visites à Tokyo.
En plus d’un service exceptionnel, il existe une autre raison pour expliquer son choix...
Il y a un plat typiquement japonais dont il raffolait.

Il s’agit du wagyu, la viande de bœuf japonaise.
De nos jours, le wagyu, produit emblématique de la gastronomie japonaise, est une marque qui fait parler d’elle dans le monde entier.
L’Imperial Hotel a la réputation de proposer de la viande de toute première qualité, venue des 4 coins du Japon.
C’est probablement le seul hôtel au Japon à employer un chef boucher, qui a la responsabilité de s’assurer de la qualité de la viande.
Dès la première bouchée, Chaplin est tombé sous le charme...
C’est aussi pourquoi il a fait de l'Imperial Hotel son point de chute à Tokyo.

Imperial Hotel Restaurant de teppanyaki - Kamon

Il s’agit d’une autre spécialité, qui ne le cède en rien au wagyu, et qui lui a même laissé une impression encore plus forte.
Il s’agit du restaurant de tempura “Hanacho“, qui se trouvait autrefois à Nihonbashi et qui est maintenant situé dans l’arrondissement d’Ota.
La personne à la tête de ce restaurant actuellement, qui représente la 4e génération des propriétaires de ce restaurant, a rencontré Chaplin en personne.
Et ce qu’il lui a cuisiné, ce sont des beignets de tempura de crevettes impériales.
Chaplin a dévoré en un repas plus de 30 beignets de tempura de crevettes impériales, ce qui lui a valu son surnom de “Tempura-otoko“, l’homme-tempura...
Chaplin était un grand amateur de tempura, pour leur goût, bien sûr, mais aussi pour la façon de les préparer et de les déguster.
Il est en effet possible de se rassasier des beignets de tempura encore tous chauds que le cuisinier vient de préparer sous vos yeux.
Ce style de restaurant à la fois chaleureux et typiquement japonais, est plutôt rare à l’étranger et lui a beaucoup plu.
Par la suite, il est retourné de nombreuses fois à ce restaurant lors de ses visites à Tokyo.

Tokyo, arrondissement d’Ota Tempura Hanacho 4e génération HONDA Yoshiaki (71 ans)

Pour la dernière partie de son séjour, il est resté deux semaines environ à Yokohama, dans le département de Kanagawa.
C’est à l’hôtel New Grand qu’il logeait.
Ouvert en 1927, cet hôtel de style classique était le symbole de Yokohama, une ville qui prospérait alors grâce à sa position stratégique de porte d’entrée vers le Japon.
En haut du grand escalier majestueux du hall d’entrée, on peut découvrir un cadre demeuré presque inchangé depuis plus de 80 ans.

Yokohama Hotel New Grand

Juste en face, un autre lieu en lien avec Chaplin.
Il s’agit du Paquebot Hikawa Maru.
Ce navire, qui transportait à la fois marchandises et voyageurs et faisait la fierté du Japon, a réellement été emprunté par Chaplin pour son retour aux États-Unis.
S’il ne navigue plus, il reste pourtant une attraction touristique.

Paquebot Hikawa Maru

Le capitaine Kanaya nous présente la cabine de 1re classe où Chaplin couchait.
Deux semaines environ sont nécessaires pour rejoindre Seattle depuis Yokohama.
Il passait ce temps à se prélasser dans la baignoire de grande taille et à se régaler de mets d’exceptions dans la salle à manger située à l’intérieur de la cabine.
Il existe une autre raison bien particulière pour laquelle Chaplin a choisi le Hikawa Maru...
Il aurait appris que le cuisinier avait fait son apprentissage chez Hanacho, et on lui aurait dit qu’il pourrait déguster des beignets de tempura sur ce paquebot.
On dit que pendant la croisière, il a englouti lors d’un repas 60 beignets de tempura de crevette.

Charlie Chaplin était un véritable amoureux du Japon.
Son attachement à ce pays vient certainement pour beaucoup de la légendaire hospitalité japonaise.

page top