• TOP
  • 品 Objets

番組紹介 Présentation de l’émission

品 Objets

徳島 藍染の魅力

Tokushima : les secrets de l'aizome

Le maître teinturier Yano Ranyû

L'aizome, ou « bleu du Japon », a aujourd'hui acquis une renommée internationale.
Couleur officielle des Jeux olympiques et paralympiques de Tôkyô en 2020, elle aussi demandée par de grandes marques mondiales de vêtements, et sa popularité au Japon est grandissante.
Dans cet épisode, nous suivrons Yano Ranyû, un maître teinturier héritier des techniques de l'aizome d'Edo tel qu'il est transmis dans la région de Tokushima, sur Shikoku.
Nous verrons avec quel amour il traite la couleur à laquelle il a dévoué sa vie, et quels magnifiques produits indigo il a pu créer.
Découvrons le quotidien d'un artisan d'exception !

 

Tokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 1

Un produit de Tokushima

Avec ses 400 ans d'histoire, l'aizome est presque aussi connu que la danse awa, originaire de Tokushima.

 

Tokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 2

Le maître teinturier Yano Ranyû

Du haut de ses 33 ans de métier, il est l'héritier et le protecteur des techniques de teinture aizome de l'ère Edo.
Connu pour la profondeur unique de son bleu, ses kimonos et ses yukatas s'arrachent à prix d'or.

 

Tokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 3

L'indispensable liquide de teinture

Tout commence avec la fabrication du liquide de teinture, un processus capital qui déterminera la qualité du produit fini.
Des cendres de cyclobalanopsis doivent reposer 24 heures dans de l'eau.
Puis pendant 10 jours, il faut encore mélanger 4 à 5 fois par jour la préparation pour qu'enfin le liquide soit prêt.

 

Tokushima : les secrets de l'aizomeTokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 4

Le moment décisif : quand le tissu sort du liquide de teinture

Quand le tissu sort du liquide, il est brun... mais au contact de l'air, il devient vert.
Ce processus s'accomplit en quelques dizaines de secondes : il faut donc l'essorer et l'étendre très rapidement, sans quoi des imperfections puvent apparaître dans la couleur.
En répétant cette opération plusieurs fois, on finit par obtenir un indigo profond, stable et homogène.

 

Tokushima : les secrets de l'aizomeTokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 5

On peut vérifier l'état du liquide de teinture avec ses cinq sens

Au toucher, Yano peut en sentir la température.
Le goût de la mixture lui donne également des informations sur son état...
C'est le fruit d'un entraînement de longue haleine, et c'est ce qui lui permet de créer un bleu unique, apprécié dans le monde entier.

 

Tokushima : les secrets de l'aizome

Point "Esprit" à ne pas manquer 6

22e édition du Japan Media Arts Festival

Le Japan Media Arts Festival regroupe et expose des œuvres au contenu artistique et créatif. Divisé en quatre catégories, « Art », « Divertissement », « Animation » et « Manga », nous vous présentons les candidats récompensés cette année.

 

[ Exposition des œuvres récompensées ]

Du 1er au 16 juin 2019
Miraikan, Odaiba, Tôkyô

 

Tokushima : les secrets de l'aizome

 

Next notice

La chanteuse et compositrice Ôtsuka Ai

La chanteuse et compositrice Ôtsuka Ai

 

Contact

* Atelier « Hon-aizome Yano »

* Japan Media Arts Festival

page top