• TOP
  • 品 Objets

番組紹介 Présentation de l’émission

品 Objets

ドン・ペリニヨンが認めたシャンパンクーラー

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

Nakagawa Shûji Fabricant de seaux

Depuis toujours au Japon, les seaux appartiennent à la vie quotidienne.
Aujourd'hui, après l'apparition des produits plastiques, ils ont presque disparu.
Et pourtant, la prestigieuse marque de champagne Dom Pérignon a choisi un seau japonais pour être son seau à champagne officiel.
Pourquoi le bois plutôt que le métal ?
C'est le secret que nous allons percer.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 1

Dom Pérignon est une cuvée de champagne mondialement reconnue.

Moët et Chandon, la marque qui le fabrique, s'est liée avec un artisan japonais en 2010.
Il s'agit du créateur du « konoha », un seau en bois.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 2

Le nom « konoha » provient de sa forme si particulière : en effet, il est ovale et ses deux bords sont en pointe, contrairement aux seaux ordinaires, qui sont ronds.

Il a fallu 2 ans de travail à l'artisan pour finalement découvrir cette forme finale.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3

Les caractéristiques du « konoha » :

Comparativement au métal qui conduit la chaleur, le bois la stoppe et empêche ainsi la condensation.
De plus, il permet à la glace à l'intérieur de tenir plus longtemps.
Pour le champagne, le bois s'avère être un excellent allié.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4

Une technique artisanale au millimètre

Le konoha est assemblé à partir d'une trentaine de planches.
Pour qu'il soit parfaitement étanche, la découpe du bois doit être parfaite et nécessite des retouches au millimètre près.
Après une découpe très précise, ce seau d'exception peut être assemblé et poli.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5

En 2010, il devient le seau à champagne officiel de Dom Pérignon.

De passage à Kyôto pour un projet de promotion de l'art japonais dans le monde, c'est Richard Geoffroy, le chef de cave, qui remarque le konoha et l'adopte immédiatement pour sa forme et ses caractéristiques exceptionnelles.

Le seau à champagne officiel de Dom Pérignon

 

Next notice

Kuma Kengo, l'architecte créateur d'harmonie

Kuma Kengo, l'architecte créateur d'harmonie

 

Contact

●Atelier Nakagawa

page top