• TOP
  • 人 Gens

番組紹介 Présentation de l’émission

人 Gens

マイホームタウン福島 〜私が福島に住む理由〜福島在住の外国人を通して震災から9年が経過した福島の今に迫る!

  • France Icon
  • Francais

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

  • Yenni Tyen, présentatrice TV

 

Une présentatrice de la télévision taïwanaise très populaire arrive au Japon ! Neuf ans après le grand séïsme, elle a souhaité constater l'état des lieux à Fukushima. A Iwaki et Tanagura, elle a rencontré deux personnes, deux étrangers qui ont choisi de vivre là. Mais pourquoi donc ? Redécouvrons Fukushima d'un point de vue international !

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 1 :

La ville d'Iwaki dans le département de Fukushima

Le séïsme a causé un tsunami et de nombreux incendies, faisant 461 victimes à Iwaki.
Yenni se dirige tout d'abord vers le centre de prévention des catastrophes naturelles.
On y répertorie et expose des photos de l'époque et les enseignements qui en ont été tirés.
Afin de ne pas oublier ce qui s'est passé, il y a plusieurs lieux de ce type dans le département.

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignagesFukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 2 :

Shannon Yeakley, enseignant en anglais, vit à Fukushima

Shannon Yeakley enseigne la langue anglaise dans l'école primaire de Tanagura, au sud du département.
Il s'est installé à Fukushima il y a 13 ans. Ses hobbies : le tir monté à cheval, le kyûdô, le shamisen... autant dire qu'il est passionné de culture japonaise traditionnelle !

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignagesFukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3 :

Les produits de Fukushima

Yenni demande à Shannon de la guider dans le Fukushima qu'il connaît.
Il l'emmène alors dans un marché où l'on vend les produits agricoles du coin.
Suite à l'accident nucléaire, les critères de contrôle de la radioactivité des aliments ont été largement révisés.
Les produits de Fukushima sont régulièrement et rigoureusement testés chaque année : avant le transport, des machines vérifient leur radioactivité.
Même les lieux de vente possèdent parfois leur propre matériel de contrôle.

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4 :

Pourquoi Shannon a choisi Fukushima

Après 18 ans de kendô, Shannon est aujourd'hui 5e dan.
En plus de son travail, il l'enseigne également aux enfants deux fois par semaine, et il est pompier bénévole.
Il a créé un réel lien avec les gens de la région.
Pour lui, s'il se sent si bien ici, c'est grâce à leur générosité.

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5 :

Sylvia Gallaher vit à Fukushima

Originaire de Nouvelle-Zélande, Sylvia s'est installée à Iwaki il y a deux ans pour y travailler en tant qu'assistante en anglais.

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 6 :

La générosité des gens

Ce que l'on connaît de Fukushima, c'est avant tout l'accident.
Sylvia n'était pas forcément rassurée au moment où elle est arrivée, mais les gens autour d'elle l'ont soutenue : en lui offrant du riz et des légumes, ou en organisant une fête de bienvenue pour elle.

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignagesFukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 7 :

Comment Sylvia en est arrivée à vivre à Fukushima

Quand sa mission d'assistance en anglais se termine, elle rencontre le couple Hirayama.
Ce sont les derniers héritiers de la tradition artisanale du papier de Tôno, qui dure depuis 400 ans.
Amatrice d'art au départ, elle commence à s'intéresser à ce papier, jusqu'à vouloir reprendre le flambeau.
Et elle a des projets...

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignagesFukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 8 :

Les impressions de Yenni après avoir rencontré nos deux invités

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 9 :

Redécouvrons l'opération « sans obstacle » du point de vue d'utilisateurs de chaises roulantes japonais et canadiens !

A l'occasion des Jeux Olympiques et paralympiques, beaucoup de visiteurs âgés ou handicapés sont attendus.
Pour leur offrir un accueil agréable et adapté, le Japon tente d'enlever ses barrières et souhaite en informer le public.
Nous accueillerons dans notre émission Patrick Anderson, un athlète paralympique, et nous nous entretiendrons avec des utilisateurs de chaises roulantes qui s'occupent de relayer l'information au Japon.
Nous en apprendrons plus sur le Japon sans obstacle, et ça commence par les restaurants !
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site ci-dessous.

* Site officiel

 

Fukushima, mon lieu de vie, pourquoi j'y habite 9 ans après le désastre, des témoignages

 

Next notice

Le nouveau défi de l'artiste emblématique de NAKED, Muramatsu Ryôtarô !

 

Le nouveau défi de l'artiste emblématique de NAKED, Muramatsu Ryôtarô !

 

アーカイブ

page top