• TOP
  • 人 Gens

番組紹介 Présentation de l’émission

人 Gens

パティスリー界の巨匠ピエール・エルメも絶賛する日本人パティシエ「吉田守秀」

  • France Icon
  • Francais

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide

Quelque part dans un quartier tranquille de Paris, il existe une pâtisserie pour laquelle les célébrités ont un petit faible.
Il s'agit du « Moriyoshida », la boutique de Yoshida Morihide.
Cet homme gagne à être connu : il a remporté un concours de pâtisserie télévisé haut la main et a obtenu l'estime du Picasso de la pâtisserie, Pierre Hermé.
Alors qu'il a commencé par vendre des gâteaux dans un petit magasin de Fukuoka, comment en est-il arrivé à son succès parisien ?
Il nous raconte son parcours.

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 1.

Yoshida Morihide remporte un concours télévisé avec un total de points record

Chef de l'équipe japonaise dans l'émission « Le meilleur pâtissier » sur M6, Yoshida Morihide remporte le premier prix avec un total de points encore jamais atteint.
Sa côte de popularité s'envole !

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre HerméLe pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 2.

吉Le secret du succès de ses pâtisseries

Si elles suivent la tradition française, elles bénéficient aussi d'une légère touche orientale.
Son secret : faire ses recettes au jour le jour, en fonction des meilleurs produits disponibles.
Au Japon, les cultures de serre permettent d'avoir des fruits identiques toute l'année, mais sur les marchés français, on ne peut trouver que les récoltes de la saison, qui varient grandement en goût selon le temps qu'il a fait.
C'est en s'adaptant à ce que produit la nature que Yoshida découvre le bon goût de la tradition à la française.

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3.

De Fukuoka à Paris : un aventure en solo

Parce que ses parents tenaient une boutique de gâteaux à Fukuoka, il se décide à devenir chef pâtissier.
Il ouvre son propre magasin à 27 ans dans sa ville natale.
Lorsqu'il remporte un concours télévisé japonais, sa côte de popularité s'envole, mais il lui reste un défi à relever : réussir à percer en France, le pays de la pâtisserie.
Il se décide alors à partir seul pour Paris, abandonnant ce qu'il avait réussi à construire jusque là.

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4.

Un concours télévisé qui change sa vie

Pendant 3 ans, Yoshida accumule de l'expérience dans divers restaurants et pâtisseries.
Enfin, il se voit offrir une opportunité : on lui propose de participer à « Le meilleur pâtissier »...
C'est une chance inespérée.
En se disant que ce sera l'occasion de tester ses compétences, il accepte le défi.

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5.

Il convainc Pierre Hermé, le Picasso de la pâtisserie

En tant que membre du jury, Pierre Hermé avait émis des doutes sur la composition de la tarte de Yoshida, chocolat au lait et cacao.
Mais lorsqu'il la goûte, son avis change radicalement.
Étonné, il donne une excellente note au pâtissier japonais.

Le pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre HerméLe pâtissier japonais Yoshida Morihide, reconnu par le grand maître Pierre Hermé

 

Next notice

Les chefs cuisiniers des Yamazato, ces restaurants auto-gérés des hôtels internationaux Ôkura

Les chefs cuisiniers des Yamazato, ces restaurants auto-gérés des hôtels internationaux Ôkura

 

Contact

● MORI YOSHIDA

アーカイブ

page top