• TOP
  • 人 Gens

番組紹介 Présentation de l’émission

人 Gens

Fukahori Ryûsuke, un surprenant artiste du poisson rouge.

Cette semaine, nous découvrons les origines de cet artiste du poisson rouge, Fukahori Ryûsuke.
M. Fukahori est né dans le département d’Aichi.
Il a grandi dans la ville de Yatomi, connue pour être la capitale japonaise du poisson rouge.
Cependant, M. Fukahori n’a commencé à dessiner des poissons rouges qu’à l’âge de 27 ans.
Il a quitté son travail pour poursuivre ses rêves d’artiste, mais il avait beau dessiner, ses créations n’obtenaient pas les faveurs du public.
Il a même songé à abandonner cette voie.
Un jour, il aperçut le poisson rouge qu’il possédait, et fut impressionné par sa beauté.

C’est depuis ce jour-là qu’il se consacra sans relâche à peindre des poissons rouges.
Peu à peu, sa renommée a grandi, inexorablement.
Un travail soigné allié à l’esthétisme japonais.
Ses œuvres font parler d’elles à l’étranger. M. Fukahori a d’ailleurs exposé en Allemagne, en Angleterre et à New York.
Du jour au lendemain, son talent fut mondialement reconnu.

Le secret de ces œuvres.

Avouez que le réalisme de ces poissons rouges est saisissant ! On a l’impression qu’ils vont se mettre à nager d’un moment à l’autre.
Mais comment fait-il pour donner une telle sensation de mouvement ?
M. Fukahori commence par dessiner les nageoires du bas.
Avant de commencer à dessiner le corps, il verse de la résine dans le cube à saké.
Ce n’est qu’une fois le vernis séché qu’il dessine le corps du poisson rouge.
À nouveau, il rajoute du vernis.
En répétant cette opération, il arrive à donner l’illusion du relief, et c’est un poisson rouge plus vrai que nature qui apparaît sous les yeux !

--- Qu’est-ce qui l’a poussé à choisir la résine comme matériau de base ? N’aurait-il pas tout simplement coulé un poisson rouge dans la résine ?

La technique bien particulière de M. Fukahori remonte à un souvenir d’enfance, qui l’a profondément ému.
Sous la surface, c’est tout un univers inconnu qui se dévoile à nous.
Ce cube en bois dans lequel on déguste le saké est, tout comme le poisson rouge, un des symboles du Japon.
Par ailleurs, dans ces cubes en bois, ces poissons ne sont visibles que du dessus, ce qui fait que les différentes couches de résine sont invisibles.
Ce support convient donc parfaitement à ce qu’il souhaitait réaliser.
Cette année en novembre, à l’Osaka Intercontinental Hotel.
M. Fukahori veut nous montrer une de ses nouvelles œuvres qui cette fois, n’utilise pas de résine.
L’histoire du poisson rouge a débuté dans la région du Kansai.
L’hôtel organise un événement permettant de retrouver les grands thèmes de la région à travers l’art.
Le thème du poisson rouge sera représenté par M. Fukahori.

Une session de peinture en public se déroule donc, et M.Fukahori improvise en musique.
Tout en donnant vie à ces poissons de nacre sur une toile d’un noir d’encre, M. Fukahori partage sa philosophie avec le public.
Le thème de cette œuvre est la beauté des poissons, qui survivent vaillamment même sous la neige.
Même si cette œuvre est très différente de ses habituelles peintures sur résine, le public est conquis par la performance de M. Fukahori.
C’est une réussite !
L’œuvre est exposée à l’hôtel, pour le plus grand plaisir des visiteurs.
Fukahori Ryûsuke a révolutionné tout un pan de l’art japonais.
C’est avec beaucoup de plaisir que nous attendons de découvrir ses prochaines œuvres.

アーカイブ

page top