• TOP
  • 人 Gens

番組紹介 Présentation de l’émission

人 Gens

日本の食を世界と結ぶ男 「高澤直之」

  • France Icon
  • Francais

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

  • Takazawa Naoyuki

 

Pionnier en la matière, Takasawa Naoyuki ouvre de nouvelles voies commerciales pour les produits alimentaires japonais. Son CV est étonnant : cuisinier de l'équipe japonaise d'observation en Antarctique, mais aussi sculpteur sur glace... Aujourd'hui, il monte un projet qui vise à répandre le thé du département de Mie dans le monde entier. Quelle sera sa stratégie ?

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 1 :

Il ouvre des voies commerciales

Pionnier en la matière, Takasawa Naoyuki ouvre de nouvelles voies commerciales pour les produits alimentaires japonais. Il a par exemple permis aux produits de la mer en provenance de Hokkaïdô de se frayer un chemin jusqu'à Dubaï et au Moyen-Orient, générant des centaines de millions de chiffre d'affaires. Depuis, il travaille pour les producteurs et des groupes indépendants et voyage dans le monde entier.

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le mondeTakasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

Point "Esprit" à ne pas manquer 2 :

Un CV étonnant

Entre 2011 et 2014, il affronte le froid pour devenir le cuisinier de la 54e équipe japonaise d'observation en Antarctique. Et ce n'est pas tout : il est aussi sculpteur sur glace, vainqueur de plusieurs grands concours mondiaux. Et au pôle sud, cela va bien sûr lui servir : il crée un bar en glace et des pistes pour manger des nagashi-sômen ! Son incroyable inventivité a su redonner le sourire à ses coéquipiers.

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3 :

Diffuser le thé japonais dans le monde

Son projet actuel : assurer la diffusion du thé japonais à l'étranger. En Europe et notamment en France, ce thé a acquis une grande popularité pour ses vertus bénéfiques, à tel point que des concours de thé sont organisés à Paris. Takasawa se lance donc dans l'exportation de macha et de sencha.

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le mondeTakasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4 :

Le pays cible : l'Azerbaïdjan

Takasawa choisit donc de s'attaquer non pas aux marchés établis, comme l'Europe ou l'Amérique, mais à l'Azerbaïdjan, un petit pays du Moyen-Orient en bordure de la mer Caspienne proche de la Russie. Pourquoi ce choix ? En réalité, le pays est une véritable plaque tournante dans la région et représente un marché de 90 millions de personnes. De plus, le pays ne sera quasiment pas taxé à l'exportation puisqu'il devrait bientôt se trouver dans une zone de libre échange. Voilà une opportunité à saisir pour le thé japonais !
Zone de libre échange : zone où les produits peuvent circuler sans être soumis à des formalités de douane et les produits bruts peuvent être modifiés puis exportés

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le mondeTakasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5 :

Le thé de Mie

Le département de Mie est le 3e producteur au Japon. Son thé reste jusqu'à présent dans l'ombre de plus grands noms, comme l'ujicha de Kyôto, mais Takasawa mise sur la grande qualité de sa production. C'est le moment de créer un pont entre Mie et le reste du monde...

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le mondeTakasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 6 :

Des partenaires venus d'Azerbaïdjan

Afin de leur permettre d'observer les techniques de production locale, Takasawa invite un grand chocolatier et un fabricant de thé d'Azerbaïdjan à Mie. Ce projet a pour but de leur envoyer le thé brut pour qu'ils puissent créer des produits dérivés dans leur pays.

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 7 :

Pourquoi les inviter à Mie ?

Parce que le thé japonais est cher, les négociations avec les azerbaïdjanais sont difficiles. Pour leur faire comprendre le produit, Takasawa souhaite leur montrer le processus de fabrication, les beaux champs de thé, comment les feuilles sont choisies... Tout est orienté vers la qualité. Comment ses invités vont-ils réagir ? Comment les négociations vont-elles se terminer ?

 

Takasawa Naoyuki répand la gastronomie japonaise dans le monde

 

Next notice

Le plat numéro un de l'hiver : l'oden

 

Le plat numéro un de l'hiver : l'oden

 

アーカイブ

page top